Après la signature en septembre dernier de l’accord de crédit entre le FIDA et le gouvernement, le PADFA II prend ses marques effectives avec la tenue ce 11 novembre 2020 à Yaoundé de la première session de son Comité de Pilotage (Copil). 

Cette session a été présidée par le MINADER M. Gabriel MBAIROBE en sa qualité de président du Comité, entouré à l’occasion de la SG du Ministère, vice-présidente, ainsi que Mme Caroline ONANINA la Chargée du Portefeuille Pays FIDA.

Les travaux ont réuni tous les membres statutaires du Comité, à savoir les représentants des administrations techniques et structures partenaires, le Secrétariat Technique, des invités et toute l’équipe du PADFA II, avec à sa tête Mme Marigoh Hélène la Coordonnatrice Nationale.

En introduisant la session, cette dernière s’est d’ailleurs attelée à présenter le Projet à tous les participants : sa raison d’être, ses objectifs, cibles et modalités d’intervention état de la mise en place à date, ainsi que ses perspectives et défis pour la période 2020-2021.

En réaction à cette présentation et avant même son allocution de circonstance, M. MBAIROBE a attiré l’attention des membres du Copil et les responsables du PADFA sur quelques points, sous-forme de recommandations : nécessité d’éviter des chevauchements avec d’autres projets dans le choix des bassins de production, d’un réel effort pour la fourniture des semences sélectionnées aux bénéficiaires,, et d’un accent particulier sur le stockage, la conservation et la transformation des produits, pour un impact maximal du PADFA II sur le terrain.

Le discours liminal du MINADER a pour sa part d’abord consisté à situer la mission principale du Comité de Pilotage : veiller à la bonne exécution du Projet par la définition de ses grandes orientations, et l’examen des divers aspects de son fonctionnement administratif, financier et comptable, avec possibilité d’impulsion d’ajustements en cas de besoin.

Ensuite, le président est revenu en détail sur l’objet même de la session du jour : l’examen et l’approbation du PTBA (Plan de Travail et Budget Annuel) ainsi que le PPM (Plan de Passation des Marchés) pour la période allant d’octobre 2020 à décembre 2021, avant de déclarer les travaux ouverts.

S’agissant du déroulement proprement dit de la session, les responsables du PADFA ont eu à présenter les éléments évoqués par le Ministre. S’en sont suivis des échanges entre les participants, qui ont donné lieu à des recommandations synthétisées par le secrétariat technique.

Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com