La cérémonie de signature de l’accord de financement du PADFA II a donné lieu à des déclarations importantes de la part des principales parties prenantes nationales:

  • Mme MARIGOH Hélène Bouquet, Coordonnatrice Nationale du Projet :Ce nouveau financement permettra de booster les innovations mises en œuvre dans la première phase, notamment en matière de renforcement de ce qui a été réalisé dans la production du riz et de l’oignon en termes d’intensification et de mise à l’échelle ; de nouvelles zones d’intervention vont aussi s’ajouter : il y aura donc davantage de bénéficiaires, et côté production une plus-value en termes de quantité et de qualité. On escompte passer à brève échéance de 27 000 t à 118 000 t de paddy, ce qui va mettre sur le marché plus de 80 000 t de riz blanchi”.
  • M. Alamine OUSMANE MEY, MINEPAT :le riz est une spéculation pour laquelle les actions du Gouvernement doivent contribuer à réduire voire supprimer les importations. La capacité de production locale existante mérite donc d’être développée et exploitée. Voilà pourquoi nous fondons beaucoup d’espoir sur l’impact que pourrait avoir cette seconde phase du PADFA dans la production du riz et de l’oignon”.
Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com