L’accord de financement du PADFA II entre le FIDA et le gouvernement du Cameroun, tant attendu, a finalement été signé le 24 septembre 2020 dans l’amphi 300 du MINEPAT. La cérémonie, empreinte d’une réelle solennité bien qu’elle se soit déroulée pour l’essentiel en mode visioconférence, a vu la participation des parties prenantes locales : entre autres le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural et sa Secrétaire d’Etat, celui de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du Territoire, la Cheffe de Programme Pays du FIDA, etc…

Quant au FIDA, il était bien présent, notamment à travers son Président Gilbert F. Houngbo.

Dans le déroulé proprement dit de la cérémonie, c’est d’ailleurs ce dernier qui, depuis Rome en Italie, a eu l’honneur de situer l’importance de l’événement  en rappelant le côté inédit au Cameroun de l’option d’une nouvelle phase d’un Projet du FIDA, signe de l’intérêt que le Fonds a pour sa mise en œuvre effective et efficace, à travers l’accord de prêt qui allait être signé.

Alamine Ousmane Mey, le MINEPAT, signataire pour la partie camerounaise, a enchaîné en soulignant les enjeux du PADFA II pour le Cameroun et en remerciant le FIDA pour sa sollicitude renouvelée à l’endroit de notre pays.

La signature du document de l’accord de financement lui-même s’est faite simultanément, à Rome et à Yaoundé.

À l’issue de la cérémonie, le MINEPAT a accordé une importante interview à la presse, qui résume bien les tenants et aboutissants de l’accord.

Pour la consulter, cliquer ici :

Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com