• Le 9 décembre 2019, la SOCCAPORAL, la coopérative des producteurs de riz de Lagdo à accueilli une session de formation sur la gestion des pertes après-récoltes. Il s’agissait en fait de la première d’une série décidée lors d’une réunion sur la pérennisation des formations sur la question préalablement tenue à Maroua par la FAO/PAM les 13 et 14 novembre dernier. Y était représenté et formé un responsable par coopérative. Ce qui a débuté à Lagdo est donc la suite au niveau local de cette vaste entreprise, suivant un planning dûment approuvé par la Coordonnatrice nationale du PADFA.

Cette première session à pu réunir 30 producteurs. Un chiffre non négligeable, selon CHOUAIBOU AMADJANG, Superviseur Régional de l’Antenne de Maroua : “On sait combien il est difficile de mobiliser les paysans en ce moment où la récolte du riz bat son plein, et où les producteurs d’oignon sont tous occupés à gérer les pépinières et les transplantations dans les champs. Cette affluence démontre qu’il y a un vrai besoin, et que la question des pertes après-récolte est vraiment préoccupante partout ici”.

Dans la pratique, le formateur déroule à l’intention des producteurs toutes les techniques permettant de minimiser les pertes après-récolte à toutes les étapes de la chaîne, de la production à la commercialisation en passant par le stockage. Il en profite pour leur parler des fongicides et autres pesticides, en particulier aux responsables production de la coopérative, en mettant à leur disposition la liste des produits homologués et leur mode d’utilisation.

Après Lagdo, les sessions vont s’enchaîner à rythme tendu jusqu’au 23 décembre 2019, successivement à Djalingo, Kismatari, Dourbeye, Damdam, Vele, Kaikai, Mora, Gawar et Sittibirli.

Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com