L’aide-mémoire contenant les principaux résultats de la mission de formulation du PADFA II, validé lors de l’Atelier National de Restitution du 7 décembre 2018 au MINADER, a dévoilé la stratégie générale d’intervention du Projet en 11 points-clés.

  • Consolidation et mise à l’échelle des acquis du PADFA l : il s’agit des réussites avérées de la première phase en matière de production des semences, d’Aménagements Hydro-Agricoles et de structuration des producteurs en coopératives ; mais également des fragilités constatées dans le domaine de la commercialisation et de la structuration des filières.
  • Appui et structuration des organisations des producteurs : le PADFA ll poursuivra la dynamique originale d’appui à la structuration des OP qui combinait les dimensions associatives et entrepreneuriales, en prenant en compte la fragilité de la plupart des coopératives due à leur création récente. L’accompagnement à l’émergence de nouvelles coopératives sera également renforcé, ainsi que la responsabilisation des producteurs dans la gestion des investissements (AHA, magasins et équipements collectifs).
  • Promotion de la culture d’entreprise à travers les « plans d’affaire » : comme action prioritaire, le PADFA II va assurer dans la durée l’appropriation effective de cet outil pour lequel les coopératives ont été accompagnées au cours de la première phase.
  • Développement des filières à travers l’approche « chaines des valeurs et qualité » : le PADFA II ne limitera pas ses appuis au seul segment de la production, mais s’investira également sur l’amont et l’aval, au niveau de la fourniture des intrants et services agricoles, de la transformation et de la mise en marché en intégrant les notions et les normes de qualité.
  • Intervention sur un nombre limité de filières stratégiques : l’expérience de la première phase a démontré qu’une concentration des actions sur un nombre limité de filières et de zones permet d’engranger de bons résultats. Cette option sera poursuivie dans le PADFA II.
  • Approche de développement par bassins de production : le PADFA II concentrera ses actions par bassins de production de manière à générer une masse critique d’impacts à caractère économique et social sur un rayon limité, en faveur des couches pauvres, dont les femmes et les jeunes.
  • Prise en compte de la dimension climatique et environnementale : un co-financement FEM sera associé au PADFA II et complètera les actions d’investissement par de l’IEC (Information-Education-Communication) et du suivi environnemental, surtout dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord particulièrement impactées par le changement climatique.
  • Intervention à travers l’approche « faire-faire » : l’appel à des partenariats d’exécution stratégiques et à des prestataires contractuels utilisé lors de la première phase sera poursuivi et amélioré par le PADFA II. Les partenariats avec des structures comme l’IRAD, l’AVRDC, le PLANOPAC seront maintenus et élargis à de nouveaux intervenants comme la SEMRY, le UNVDA. Des prestataires de services seront recrutés par voie de compétition. Pour l’exécution de travaux précis.
  • Une démarche inclusive en faveur des plus vulnérables, particulièrement les femmes et les jeunes : le Projet mettra en œuvre un ciblage direct permettant de toucher cette cible, et inclura des actions spécifiques pour leur émergence au sein des coopératives et au sein des maillons à haute valeur ajoutée. Le PADFA ll intégrera dans sa stratégie des actions ciblées. Pour le développement du leadership économique des femmes.
  • Une approche intégrée pour l’amélioration de la situation nutritionnelle des ménages vulnérables : un volet et des actions ciblées sur la nutrition apportent aux femmes et aux ménages ruraux un renforcement des capacités permettant de meilleures pratiques alimentaires et des procédés appliqués de production et d’agro-transformation.
  • Innovations propres au PADFA II : appui différencié aux coopératives en fonction de leur degré de maturité, promotion du secteur privé (micro-entreprises de femmes et de jeunes, agrégateurs, ESOP), accent mis sur les démarches qualité, et partenariat avec les établissements de micro-finance.
Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com