A l’issue de l’atelier sur la capitalisation organisé à Yaoundé du 12 au 15 juin 2017, les participants ont reçu un certificat de participation attestant de leur savoir-faire désormais assuré dans ce domaine. Lors de la formation chacun a eu comme exercice à plancher sur un thème de capitalisation, sur la recommandation expresse de la Coordinatrice nationale : dès lors qu’ils ont compris le principe de la capitalisation, et après avoir analysé leur environnement d’activité et les résultats atteints, ils sont capables de produire un document de capitalisation en bonne et due forme sur l’expérience PADFA. Ils témoignent :

 

Abel Bougolla: « Je retiens de cet atelier que la capitalisation est un exercice très fondamental pour la mise en œuvre d’un projet de développement. J’en sors outillé, connaissant déjà les différents principes et les démarches pour une capitalisation réussie. Je suis maintenant à même de capitaliser sur l’expérience des aménagements hydro-agricoles : je pense à l’approche HIMO que nous avons expérimentée sur ces aménagements, dont certains travaux ont été achevés par les populations à la place des entreprises chargées des chantiers ».

Maurice Patchamou: « L’atelier a été d’un très grand apport pour moi. C’est une notion nouvelle : il a fallu l’expertise de ces formateurs pour que nous ayons désormais des outils pour capitaliser sur les nombreuses réalisations du PADFA, et faire par là en sorte que ses résultats puissent aider d’autres projet. Comme cas de capitalisation, j’ai travaillé dans le cadre de la commercialisation et du produit warrantage que nous avons développé dans la coopérative de Obang : j’ai démontré que le warrantage a apporté un plus aux producteurs, puisqu’aujourd’hui les spéculateurs qui leur achetaient le riz très peu cher ont disparu. Ils savent désormais où déposer leur production en garantie, prendre un peu d’argent et mener leurs activités génératrices de revenus et améliorer considérablement leurs revenus ».

Mbu Michael : « l’m very happy to have been one of the participants in this session, since the knowledge l gained from the workshop came to how to bring out the major achievements of PADFA for the comsumption of our partners who are willing to know what we’ve done, the funding bodies and the consumers of rice : the level we’ve attained our objectives by increasing rice production, the revenue of  farmers and offering employment. I think the documents we’re going to produce will be more much better ».

Et maintenant ? Selon la Coordonnatrice nationales les choses ne vont guère traîner : « Nous préparons d’ores et déjà un plan d’action pour la mise en pratique de ce que nous avons appris. Il est prévu de formaliser les expériences sous forme d’un document de capitalisation, après quoi sera organisé un atelier à l’intention du public, pour partager l’expérience PADFA en termes de résultats et de leçons apprises ».

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com