Le mercredi 02 décembre 2015, les membres de l’équipe de revue à mi-parcours du PADFA ont procédé à la restitution des résultats de cette mission, qui s’est effectuée entre le 02 et le 20 novembre 2015.

Le mercredi 02 décembre 2015, les membres de l’équipe de revue à mi-parcours du PADFA ont procédé à la restitution des résultats de cette mission, qui s’est effectuée entre le 02 et le 20 novembre 2015.

Présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), Mr Jean-Claude Eko’o Afane, cette séance de restitution a permis de faire le point sur le chemin parcouru par le PADFA durant sa première phase de mise en œuvre. Elle a également permis la formulation des orientations stratégiques pour la deuxième phase du projet, dont l’achèvement est prévu en 2017.

Quelques points importants ressortent de cette séance :

Le projet a enregistré un taux de décaissement des fonds de plus de 60%, ce qui représente un bon indicateur de sa performance financière.

On note par ailleurs une bonne appropriation des appuis du PADFA au niveau des Organisations de Producteurs (OP) qu’il a accompagnées, notamment en ce qui concerne la gestion des parcelles. Sur ce volet, la formation dans les Champs Ecoles de Producteurs (CEP) a été présentée comme un succès à pérenniser, malgré les faibles capacités d’acquisition des intrants par les OP.

L’appréciation globale des volets genre et communication est également satisfaisante. Au niveau du genre, on note un taux de 40% de femmes qui ont bénéficié des appuis du projet, ce qui va au-delà des objectifs de 30% qui étaient envisagés.

Cependant, le projet doit encore fournir des efforts, notamment en ce qui concerne l’aménagement des espaces agricoles, la mise en place des infrastructures agricoles et leur équipement, le renforcement des OP sur les aspects de commercialisation, ainsi que leur mutation en vue de leur conformité avec la loi OHADA sur les coopératives. Ainsi, des recommandations ont été faites pour la prise en compte de ces observations dans la mise en œuvre de la deuxième phase du projet.

A la suite de la présentation de ces résultats, tour à tour, le Secrétaire Général du MINADER, le représentant résident du FIDA, la présidente du Comité de pilotage du PADFA, le Directeur du Développement Agricole et les autres participants ont procédé à des échanges, qui ont permis de fournir des explications et des orientations supplémentaires.

Pour conclure la séance, le Secrétaire Général du MINEPAT a remercié les membres de la mission pour le travail important qui a été abattu. Il a relevé la pertinence du diagnostic positif et des points d’attention soulignés par la mission. Il a recommandé aux uns et aux autres de veiller à ce qu’il y ait plus de synergies dans la mise en œuvre du PADFA et a rappelé les enjeux de sécurité alimentaire qui justifient la mise en œuvre de ce projet.

Share.

About Author

Leave A Reply

themekiller.com